Accueil > Nos établissements > I.M.E Baobab > Les activités physiques et sportives à l’IME du Baobab

Les activités physiques et sportives à l’IME du Baobab

Lancement de la comission SPORT !

Le mercredi 11 janvier 2017 va avoir lieu le premier temps de travail dans le cadre de la commission sport sur l’IME du BAOBAB. L’enjeu est, pour notre établissement, de donner au sport, et plus largement à l’activité physique, l’importance qu’il se doit dans le quotidien du bénéficiaire.

Cette commission fait notamment suite à la conférence « Sport-Santé », organisée par la DJSCS et l’ARS, à laquelle certains d’entre nous ont participé au mois de novembre 2016. Le terme « Santé » y a nettement été mis en avant, selon la définition qu’en donne l’OMS, en tant qu’ « état complet de bien être physique, mental et social ».

JPEG - 12.9 ko

Ce dont il s’agit pour nous ici, c’est de déterminer les actions qui sont à notre portée en vue de favoriser l’état de santé des enfants, adolescents, et jeunes adultes que nous accueillons, qui, pour certains encore davantage que la moyenne de la population, sont touchés par le phénomène de l ’inactivité physique . Ce problème est considéré, selon un rapport de l’OMS en 2011, comme le 4ème facteur de risque de mortalité à l’échelle mondiale, après l’hypertension artérielle, le tabagisme, le taux élevé de glucose. En Europe, aujourd’hui, la sédentarité est devenue la première cause de mortalité évitable.

JPEG - 12.1 ko

L’activité physique et le sport sont donc à considérer comme moyens efficaces de prévention contre les maladies cardio-vasculaires.
Trois types de prévention peuvent être envisagées :

  • la prévention primaire qui a pour but de diminuer l’incidence d’une maladie dans une population ( réduction des cas nouveaux )c’est à dire agir avant la maladie et éviter son apparition.
  • la prévention secondaire qui a pour but de diminuer la prévalence d’une maladie dans la population ( réduction de la durée d’une maladie ), c’est à dire agir au début de la maladie et en éviter le développement ( dépistage ).
  • la prévention tertiaire qui a pour but de diminuer la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives dans une population ( réduction des invalidités fonctionnelles consécutives à la maladie ), c’est à dire agir tout au long de la maladie.

D’une part, l’activité physique doit être entendue comme tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos ( activités professionnelles de la vie courante, de loisirs structurés ou non, de déplacement ).
D’autre part, le sport désigne plus précisément l’ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions et pratiqués en observant certaines règles.

JPEG - 11.2 ko

Plusieurs constats, observations et rapports présentés par médecins et praticiens du sport lors de cette conférence « Sport-Santé » illustrent le caractère incontournable que doit représenter l’activité physique pour tout un chacun. En voici quelques uns :

  • On est sédentaire si on passe 7 heures / 24 heures assis en dehors du temps de sommeil.
  • On est physiquement inactif si on n’atteint pas 150 minutes d’activités physiques par semaine.
  • Le sport, seul, ne fait pas maigrir.
  • Les personnes porteuses de maladies chroniques, de handicap ou âgées présentent un risque majeur, celui du déconditionnement physique.
  • Les APS sont bénéfiques pour toute personne, quelque soit l’âge et le niveau de pratique
  • La HAS définit l’activité physique, au même titre que l’éducation thérapeutique, comme une « thérapeutique non médicamenteuse validée » dans la rubrique des règles hygiénico-diététiques.
  • Les activités physiques doivent être ludiques
  • Les activités physiques doivent être à faible risque traumatique
  • Les activités physiques doivent être régulières, progressives et adaptées aux capacités de la personne.

L’année 2016 a été celle des prémisses en termes de pratique d’une activité physique et sportive structurée à l’IME du BAOBAB. Pour illustration principale, nous pouvons citer le partenariat avec l’Association Sport Adapté, dans le cadre de l’évaluation de nos bénéficiaires en termes d’activités physiques et Sportives, ainsi que les séances de Sport Adapté les mardi du second semestre pour l’accueil Temporaire.
L’état des lieux sur les activités physiques à l’IME du BAOBAB qui découlera du questionnaire auquel ont répondu les différents acteurs sera également un support de travail important pour le déploiement de la démarche.
L’objectif pour 2017 sera d’ancrer la pratique de l’activité physique dans le projet d’accompagnement de chaque bénéficiaire, grâce à une structuration des projets en ce sens, de leur évaluation et des moyens .
Nous espérons vivement pouvoir faire en sorte de donner une impulsion nouvelle dans l’épanouissement des jeunes autour d’activités à la fois ludiques et enrichissantes.

jeudi 12 janvier 2017, par Mickaël Lapierre

SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accessibilite | Mentions legales